Actualité

Les nouvelles façons de sucrer

Les nouvelles façons de sucrer
Écrit par New Like

Sucre de palme, d’agave, le rapadura et la stévia font leur apparition dans nos placards

Sucre de palme, d’agave, le rapadura et la stévia font leur apparition dans nos placards

Le sucre fait sa révolution, vive les nouveaux sucres !

Le sucre de palme s’extrait des grappes de fleurs du palmier à sucre.Le jus est ensuite cuit et transformé en sirop. On le trouve dans le commerce sous forme de poudre le plus généralement.
Son inconvénient: il est aussi calorique que son homologue classique.

Du coup, pour celles qui entament un régime, la solution c’est la stévia.
On en voit partout au supermarché: en carré, en poudre, en sucrette, dans les sodas… Cette plante d’Amérique du Sud a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre ordinaire. Son défaut: un léger goût de réglisse.

Le sucre d’agave provient, lui, du cactus mexicain. Son indice glycémique est faible dû à une forte teneur en fructose. Son moins: le prix. 20 euros le litre, c’est pas donné.

Le rapadura peut être aussi une alternative. C’est le jus extrait de la canne à sucre qui est séché puis broyé. Il a un goût de caramel et est naturellement riche en oligo-élément.
Son désavantage: il a tendance à s’agglomérer à cause de l’humidité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.