Loisirs Vacances Voyages

Voyage : La Chine, pays aux mille visages

chine-paysages-hallucinants
Écrit par Anaïs Gibert

Si la Chine a aujourd’hui envahi notre quotidien, elle reste pour beaucoup un grand mystère. Parfois encensée, souvent critiquée, elle est avant tout une terre de contrastes et de paradoxes. Des campagnes désertiques, aux mégalopoles surpeuplées, la Chine recèle d’innombrables trésors, laissant apercevoir des identités diverses et je vous propose aujourd’hui d’en découvrir certaines.

La Chine, pays aux mille visages

Si la Chine a aujourd’hui envahi notre quotidien, elle reste pour beaucoup un grand mystère. Parfois encensée, souvent critiquée, elle est avant tout une terre de contrastes et de paradoxes. Des campagnes désertiques, aux mégalopoles surpeuplées, la Chine recèle d’innombrables trésors, laissant apercevoir des identités diverses et je vous propose aujourd’hui d’en découvrir certaines.

Shanghai, la perle de l’orient

Shangai

Pour commencer notre escapade chinoise, je vous propose de partir à la découverte de Shanghai, 上海, la ville sur la mer.

Si pour certains, Shanghai n’est pas vraiment la Chine, je considère tout de même qu’elle représente parfaitement une des facettes incontournables du pays qui est l’essor et le dynamisme économiques.
En effet, cette mégalopole d’environ 23 millions d’habitants est aujourd’hui considérée comme le centre financier asiatique, égal oriental de New York, Paris ou Londres. Plus qu’une capitale économique, c’est également un véritable Melting pot de cultures et d’influences, lui donnant une atmosphère toute particulière.

De Pudong, où les gratte-ciels redoublent d’audace, à l’ancienne concession française et ses ruelles arborées, Shanghai renferme de multiples visages mêlant avec brio modernité et tradition, identité chinoise et influences extérieures.

Mes recommandations pour votre séjour en terre Shanghaienne :

  • Levez-vous aux aurores pour admirer le lever du soleil sur Pudong depuis le Bund.
  • Filez ensuite vers un des nombreux parcs de la villes pour découvrir les locaux s’entraîner au Qi Gong.
  • Pour le déjeuner, régalez-vous d’une demi-douzaine de pains vapeurs, les 小笼包.
  • Promenez-vous ensuite dans les rues de la ville,c’est comme cela que vous découvrirez le mieux l’atmosphère de Shanghai. Si c’est dimanche, allez jusqu’à People Square où vous pourrez assister au marché aux fiancés, une expérience unique.

Sur les traces de Gengis Khan, la Mongolie intérieure

Mongolie intérieure

La Mongolie intérieure, région aride dominée par les déserts et les steppes constitue notre deuxième étape, en contraste total avec Shanghai.

Située au nord de la Chine, à la frontière de la Mongolie, la région autonome de la Mongolie intérieure abrite pas moins de 49 minorités ethniques. Parmi celles-ci, les Mongols, Hui, Mandchous et Dahours vivent dans des paysages à couper le souffle. Du sable du désert de Badain Jaran, aux steppes arides de Hailaer, cette région n’a tout simplement rien à voir avec le reste de la Chine.

À faire pendant votre séjour en Mongolie intérieure :

  • Une randonnée à cheval dans les steppes, suivie d’une nuit sous une yourte en compagnies des locaux.
  • Une escapade dans l’impressionnant désert de Badain Jaran avec balade en 4×4, chameaux et nuit sous la tente.
  • Si vous voulez voir ce que donne le tourisme à la chinoise, rendez vous dans les gorges de sable qui résonnent près de Baotou et vous pourrez faire du traîneau de sable…

Les paysages pittoresques de Zhangjiajie

Zhangjiajie

Après les plateaux mongols, poursuivons notre circuit des contrastes vers les montagnes flottantes de Zhangjiajie.

Au cœur de la province rurale du Hunan, le parc de Zhangjiajie offre un spectacle incomparable, si incroyable qu’il a inspiré James Cameron pour son film Avatar. Également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992, le parc s’étend sur plus de 130 km2 et abrite une multitude d’espèces animales et végétales, parfois en voie d’extinction. Mais ce qui impressionne le plus, c’est sans aucun doute la particularité géologique de ces montagnes qui rappellent d’immenses doigts pointant vers le ciel.

Si vous vous rendez à Zhangjiaje, ne manquez pas :

  • D’accrocher un petit cadenas près du pont naturel le plus haut du monde, symbole de votre amour pour votre moitié.
  • De passer une nuit au sommet et de voir le soleil se lever entre les doigts des montagnes.
  • D’en profiter pour faire escale à Fenghuang, magnifique petite ville où, selon la légende, deux oiseaux mythiques, les Phœnix, se seraient posés sans vouloir en partir en raison de la beauté de la ville.

Chongqing, la nouvelle capitale de l’ouest

Chongqing

Pour finir notre escapade en terres chinoises, je vous propose des découvrir l’immense ville de Chongqing, industrielle et bouillonnante.

Érigée en municipalité autonome, la ville de Chongqing, auparavant comprise dans la province du Sichuan, a une superficie de 82401km2, comparable a celle de l’Autriche où vivent plus de 30 millions de personnes. Et cette ville, mise aujourd’hui en avant par le gouvernement de Pékin pour dynamiser l’ouest et désengorger les provinces littorales, est l’exemple parfait d’une des autres facettes de la Chine: une ville industrielle, immense et grise, siège jusqu’à il y a peu de temps des plus grandes mafias et au cœur de la corruption chinoise.

Il est vrai qu’elle n’a rien d’une destination touristique, pourtant elle représente à mon sens, un des visages caractéristiques de la Chine et mérite à ce titre d’être découverte.

Si vous vous aventurez jusqu’à Chongqing, n’oubliez pas d’aller voir:

  • La confluence entre le Yangzi Jiang et le Jialing, mêlant le fleuve marron et son affluent aux couleurs verdâtres.
  • Le téléphérique, ou plutôt d’utiliser le téléphérique pour passer de l’autre côté du fleuve.
  • Les hauteurs de la ville et de déguster un 火锅, la fondue typique de la région.
  • La paisible ville voisine de Chengdu, connue pour son centre de recherche sur le panda géant.

Notre petit tour de Chine s’achève maintenant. Si cette problématique des contrastes chinois vous intéresse, je vous invite à consulter l’article que je lui ai consacré sur mon blog.

Laisser un commentaire